Trophées Bref Rhône-Alpes de l’Innovation 2011

Trophée de l'Innovation en entreprise familiale : Thiebaud (Margencel/Haute-Savoie) qui inove sur le marché de la chirurgie non invasive.

 Trophées Bref Rhône-Alpes de l’Innovation 2011

 23 novembre 2011, à Chambéry

 LYON 6ème édition – CHAMBERY 1ère édition

 Trophée de l’Innovation en entreprise familiale : Thiebaud (Margencel/Haute-Savoie) qui innove sur le marché de la chirurgie non invasive.

Articles :
http://www.trophees-innovation-bref.com
http://www.info-economique.com

Thiebaud opère sur le marché de la chirurgie non invasive
La société Thiebaud a été fondée en 1936. Elle a été rachetée en 2000 par Jean-Charles Persat, ingénieur et chirurgien, désormais associé à ses deux enfants.

A l’origine, Thiebaud réalisait 90 % de son activité en sous-traitance pour les industries de la santé. Elle a progressivement réduit cette part au profit des produits propres destinés au traitement chirurgical des maladies dégénératives (cancers, ostéoporose, dégénérescences de la peau, etc.). Axé sur les techniques de chirurgie non invasive, son développement profite d’un marché en forte évolution. La PME familiale gère en interne toutes les étapes, depuis la conception jusqu’à la commercialisation, en passant par la fabrication. Ses produits, mis en œuvre sur des plateaux techniques de pointe, sont commercialisés en direct auprès des centres hospitaliers universitaires et des centres anti-cancéreux.

En croissance de 25 à 30 % depuis 2008, Thiebaud investit chaque année 10 % de son chiffre d’affaires en R&D afin d’évoluer vers des produit à haute valeur ajoutée. Elle réalise 45% de son activité à l’exportation (Europe, Asie, Australie, Etats-Unis…) où elle intervient par le biais de distributeurs spécialisés. Son chiffre d’affaires 2010 a été réalisé à hauteur de 95 % avec des produits qui n’existaient pas en 2007.

L’entreprise exploite plusieurs marques et brevets internationaux. Thiebaud développe des solutions chirurgicales tout en réduisant les durées d’hospitalisation et de convalescence ainsi que les douleurs post-opératoires. Elle travaille en lien avec plusieurs équipes universitaires et un laboratoire de chirurgie expérimentale. Cette coopération lui a permis d’apporter au cours de ces cinq dernières années, une contribution majeure à l’amélioration des résultats dans des domaines comme la chirurgie réparatrice (oculoplastie, brûlures, reconstruction mammaire suite aux cancers du sein, chirurgie esthétique,..) et les fractures du rachis. Ses produits apportent aussi une très forte contribution au traitement des métastases osseuses, améliorant considérablement le taux de survie et la qualité de vie des patients.